Nature et Randonnées

Le ferrage en randonnée, obligation ou pas ?


Départ en randonnée, que faire pour les pieds de mon cheval ? la ferrure est-elle indispensable ? Et vers quel type de ferrure vais-je me tourner ?


Un véritable casse-tête chinois… la réponse n’est pas simple et elle n’est pas écrite dans les livres, tout dépend de votre cheval, s’il a toujours été ferré ou pas, l’état de ses pieds (souples ou cassants), son habitude à faire des ballades en extérieurs ou pas, la qualité du terrain que vous aller emprunter (herbeux, rocailleux, asphaltes), de la durée de la randonnée……. sur le forum http://cheval-equitation.forumactif.com/t8-le-ferrage-en-randonnee-obligation-ou-pas#10

Comment faites vous?

Soins des chevaux et poneys

L’ostéopathie…Ça vient d’où ? Qu’est-ce que c’est ?


L’ostéopathie été découverte et pratiquée par l’américain Andrew Taylor Still en 1874 (et oui c’est pas tout jeune quand même !).
C’est une méthode de soins basée sur des techniques de manipulation et qui se concentre sur l’intégralité de la structure corporelle.
C’est-à-dire qu’elle détermine et traite les restrictions de mobilité qui peuvent affecter TOUTES les structures du corps (muscles, tendons, organes, articulations, …).
Non un ostéopathe ne travaille pas exclusivement sur les os, non il ne remet pas en place les os : ceci est un abus de langage (sauf cas particulier : subluxation ou luxation pris à temps).

Lire la suite « L’ostéopathie…Ça vient d’où ? Qu’est-ce que c’est ? »

Nature et Randonnées

Une merveilleuse randonnée à cheval


17/10/2017 : Ça fait une éternité que je ne me suis pas posée devant mon ordinateur. Le cheval est presque une occupation à plein temps 😉

Mais Ganesh est un cheval fabuleux. Il m’apprend et m’apporte réflexions et remise en question. Je ne peux pas dire qu’il affectionne le rond de longe, et le filet est une torture pour lui. Il me l’a bien fait comprendre! Le vétérinaire m’avait dit que ses dents de loup gêneraient le mors mais maintenant, quand il voit (entend même) le filet, il est horrifié. Il le met parce que je lui ai imposé……..deux fois, mais à quel prix? On voit bien son changement d’attitude sur les vidéos.

J’ai longuement réfléchi pour lui éviter cette souffrance du filet. Le licol éthologique (qui est en réalité un filet et qui n’a absolument rien d’éthologique) n’a pas particulièrement mon affection mais j’ai quand même choisi de faire un test et d’y apporter quelques modifications selon les réponses de Ganesh.

Me voilà partie dans les bois avec mon tapis et mon licol éthologique………deux protèges dos, mon casque et un stick (au cas où) avec la ferme intention de travailler avec Ganesh en liberté. C’est son élément! Il est né un 20 janvier dans la neige et ce n’est pas un cheval de club. Nous avons une belle relation très complice tous les deux. Je préfère m’adapter à mon cheval puisqu’il m’a accordé sa confiance et que je souhaite la mériter sur du long terme.

D’accord, monter un jeune cheval en pleine nature sur une simple intuition peut sembler dangereux. Mais en observant les chevaux, je vois chez chacun d’eux une personnalité et un caractère unique. Ce qui convient à l’un n’est pas nécessairement un plaisir pour l’autre. J’ai donc pris ma décision en mesurant le bénéfice/risque.

Puisque j’écris sur mon blog, vous vous doutez bien que je ne suis pas morte 🙂 J’ai passé une très belle journée. Gaya était de la promenade et nous avons beaucoup marché. J’ai monté Ganesh sur les chemins les plus souples, pas plus de 10mn (j’ai évité roches et cailloux)

Premier essai (en vidéo) : Ganesh a pris le chemin du retour et n’était pas du tout attentif. J’ai sauté pour l’arrêter et il a pris une baffe puisqu’il était retourné sur la route. J’ai récupéré son attention avec une baffe, je ne suis pas très fière.

Deuxième essai : faire comprendre à Ganesh que quand je suis sur son dos, il ne se sauve pas pour brouter lol. J’ai repris les mots du travail à pieds : au pas, trotte, SUPER!!! A réviser : la droite, la gauche et l’arrêt. Nous avons fait beaucoup de pauses pendant lesquelles Ganesg et Gaya allaient brouter en liberté. Ils ne s’éloignent pas beaucoup et j’ai découvert qu’à pieds, Ganesh me suit. La longe est totalement inutile.

Je partais positive mais je suis sincèrement étonnée et ravie de ce que Ganesh fait avec moi. Je ne suis pas beaucoup montée mais nous avons travaillé le pas et le trot. De retour au pré, Ganesh était déçu de me voir partir. Il m’appelait mais comme je n’avais pas pris ma tente de bivouac, j’ai laissé les loulous avec leurs filets à foin…. A suivre…