Nature et Randonnées

Une merveilleuse randonnée à cheval


17/10/2017 : Ça fait une éternité que je ne me suis pas posée devant mon ordinateur. Le cheval est presque une occupation à plein temps 😉

Mais Ganesh est un cheval fabuleux. Il m’apprend et m’apporte réflexions et remise en question. Je ne peux pas dire qu’il affectionne le rond de longe, et le filet est une torture pour lui. Il me l’a bien fait comprendre! Le vétérinaire m’avait dit que ses dents de loup gêneraient le mors mais maintenant, quand il voit (entend même) le filet, il est horrifié. Il le met parce que je lui ai imposé……..deux fois, mais à quel prix? On voit bien son changement d’attitude sur les vidéos.

J’ai longuement réfléchi pour lui éviter cette souffrance du filet. Le licol éthologique (qui est en réalité un filet et qui n’a absolument rien d’éthologique) n’a pas particulièrement mon affection mais j’ai quand même choisi de faire un test et d’y apporter quelques modifications selon les réponses de Ganesh.

Me voilà partie dans les bois avec mon tapis et mon licol éthologique………deux protèges dos, mon casque et un stick (au cas où) avec la ferme intention de travailler avec Ganesh en liberté. C’est son élément! Il est né un 20 janvier dans la neige et ce n’est pas un cheval de club. Nous avons une belle relation très complice tous les deux. Je préfère m’adapter à mon cheval puisqu’il m’a accordé sa confiance et que je souhaite la mériter sur du long terme.

D’accord, monter un jeune cheval en pleine nature sur une simple intuition peut sembler dangereux. Mais en observant les chevaux, je vois chez chacun d’eux une personnalité et un caractère unique. Ce qui convient à l’un n’est pas nécessairement un plaisir pour l’autre. J’ai donc pris ma décision en mesurant le bénéfice/risque.

Puisque j’écris sur mon blog, vous vous doutez bien que je ne suis pas morte 🙂 J’ai passé une très belle journée. Gaya était de la promenade et nous avons beaucoup marché. J’ai monté Ganesh sur les chemins les plus souples, pas plus de 10mn (j’ai évité roches et cailloux)

Premier essai (en vidéo) : Ganesh a pris le chemin du retour et n’était pas du tout attentif. J’ai sauté pour l’arrêter et il a pris une baffe puisqu’il était retourné sur la route. J’ai récupéré son attention avec une baffe, je ne suis pas très fière.

Deuxième essai : faire comprendre à Ganesh que quand je suis sur son dos, il ne se sauve pas pour brouter lol. J’ai repris les mots du travail à pieds : au pas, trotte, SUPER!!! A réviser : la droite, la gauche et l’arrêt. Nous avons fait beaucoup de pauses pendant lesquelles Ganesg et Gaya allaient brouter en liberté. Ils ne s’éloignent pas beaucoup et j’ai découvert qu’à pieds, Ganesh me suit. La longe est totalement inutile.

Je partais positive mais je suis sincèrement étonnée et ravie de ce que Ganesh fait avec moi. Je ne suis pas beaucoup montée mais nous avons travaillé le pas et le trot. De retour au pré, Ganesh était déçu de me voir partir. Il m’appelait mais comme je n’avais pas pris ma tente de bivouac, j’ai laissé les loulous avec leurs filets à foin…. A suivre…

Ganesh et Gaya - Mes chevaux

Education éthique avec Ganesh


Aujourd’hui, je vais vous parler de mon travail avec Ganesh. En aout 2016, Ganesh a été adopté dans un élevage sauvage. Pendant ses deux premières années, il n’a pratiquement pas vu l’homme.
Je n’ai jamais contraint Ganesh. Depuis un an, nous faisons des promenades, il peut brouter dans la montagne et peu à peu, il a accepté un tapis, une selle et même un filet (qui est inutile). Il écoute mes paroles et je partage mes simples observations, notre travail, nos câlins. A croire qu’il ferait presque n’importe quoi pour me faire plaisir 🙂

Le plaisir partagé est le seul but de ce travail d’observation (en fait, j’apprends beaucoup avec Ganesh). Je ne suis pas encore une fabuleuse cavalière 😀 et je préfère la promenade, le travail en liberté (ou en longe), prendre le temps et laisser Ganesh tranquille quand il en a besoin – oh oui, il sait me faire comprendre ça lol. Nous avions un peu parlé du « tout naturel » ici

Mes études sont destinées à apporter un nouveau regard sur le confort et le bien-être du cheval et de son cavalier. Une thèse est une synthèse d’observation qui abouti sur une idée nouvelle ou qui apporte quelque chose aux idées en place. Je parle d’éthique plus que d’éthologie….. parce que le mot éthologie est un peu devenu du tout et du n’importe quoi à ce que j’ai pu en voir. C’est du « tout ou rien », c’est « bien vu » ou « mal vu », mais finalement, le cheval a-t-il donné son point de vue?

Ne rigolez pas, Ganesh peut tout à fait décider. S’il ne m’accepte pas, il est beaucoup plus fort que moi, soyons raisonnable. Le but n’est pas de prendre des coups, ni d’un coté, ni de l’autre (non, je ne frappe pas mon cheval pour le punir). Nous sommes une équipe!

Alors il découvre : oh, le casque de môman 😉 , les motos qui nous doublent sur la route, la forêt, les prés, la montagne, des nouveaux sentiers, les arbres (même qu’on saute par dessus, oui, oui). Pas de « méthode » particulière dite de « débourrage » : Ganesh a tout simplement accepté que je monte sur son dos comme la chose la plus normale qui soit. Je n’utilise pas de filet dans le rond de longe, mais j’apprends à Ganesh ce que c’est et à quoi il peut éventuellement servir.

Demain, une petite vidéo de notre complicité. Les prochaines photos et vidéos seront prises en extérieur : j’ai installé le rond de longe dans un pré et je souhaite utiliser les obstacles naturels. Je ne cherche pas à avoir un cheval de concours (même s’il pourrait bien nous surprendre lol) mais un cheval heureux.

Bonne soirée à tous les passionnés.

Concours et Compétition·Dressage et DLM

Mon premier concours de dressage


Hello la planète 🙂

Je reviendrai sur la discussion ouverte par Feuliane un peu plus tard pour que tous les participants aient le temps d’y réfléchir. Aujourd’hui, comme promis, je partage la vidéo de mon passage au Concours de Dressage organisé par le Club de Montmeyre, à Villevocance. J’ai parlé de cette journée dans un précédant article https://equitation-horse-riding.org/2017/09/18/dressage-concours-du-17092017/

C’est ma « première fois » et vous allez vite remarquer que ne monte pas avec un licol éthologique et que je suis sur une selle. Ce qui va très probablement animer le débat de l’étudiante en éthologie qui n’applique pas ce qu’elle avance. Nina est une jument de club qui a une éducation et un « débourrage » classique. C’est un petit club bien sympa à la campagne, l’ambiance est familiale mais il est préférable de comprendre qu’un centre équestre n’a pas toujours le budget « éthologie » et qu’un centre gérer et entretenu par deux personnes ne dispose pas du temps nécessaire à l’observation de tous les chevaux.

Les recherches et études qui aboutiront à la rédaction de ma thèse de Doctorat ont pour but « le juste équilibre ». Les chevaux du club sont bien traités mais leur vie est très différente d’un cheval de propriétaire. Pour ce concours, l’éducation de Ganesh est très insuffisante et il est ONC. Je montrerai donc quelques étapes de mon travail avec mon gros bébé d’amour qui est très différent de celui d’un cheval de club… Nous y reviendrons.

Pour ce concours, je monte Nina, 16 ans, qui n’est pas particulièrement docile au dressage lol. Le but premier de l’éducation dite éthologique est d’avoir un animal calme. Je ne veux pas d’un cheval dangereux. Nina est équipée d’une selle et d’un filet parce qu’elle a été dressée avec ce matériel. J’ai fait du saut d’obstacle avec un licol simple lors de mon dernier cours, j’ai fait une magnifique chute parce que ma chère Nina est partie plein galop et que malheureusement, elle ne s’est pas arrêtée sur demande lol. Oui, oui, vous aurez la vidéo aussi 🙂

Ma performance en dressage est insuffisante pour valider un Galop 4. Mes films me sont utiles pour prendre conscience de mes erreurs, pour observer et pour vous permettre de me faire part de vos commentaires….ça m’aide à améliorer mon équitation 😉